Amelle Chahbi : ou le déclin de la critique du racisme

L’humoriste du « Jamel Comedy Club » présentait hier son documentaire politique à Science Po Aix devant une cinquantaine de personnes

« Pourquoi nous détestent-ils ? » C’est le nom du documentaire co-réalisé par Amelle Chahbi. La célèbre humoriste est venue présenter hier son film devant une cinquantaine de personnes à l’occasion d’une conférence dans les locaux de Science Po à Aix-en-Provence.
Un parterre de collégiens de Clair Soleil à Marseille était conjointement venu présenter une exposition photographique sur le thème du racisme.

« Qui peut parler du racisme anti-arabe sinon nous, les arabes ? » se demande Amelle. L’ancienne membre du « Jamel Comédie Club » est d’origine marocaine, elle est donc, selon ses propos, habilitée à parler du racisme que peuvent connaître les populations magrébines en France. C’est en effet ici le sujet de son documentaire.

Miléna, une étudiante à science po, se demande : « Pourquoi avoir choisi ce titre ? vous avez voulu comprendre les sources du racisme comme cela le laisse penser ? ».
La question semble déconcerter Amelle, qui ne semble pas bien à l’aise avec les aspects politiques : « Le nom du film est principalement une accroche, même s’il est sous forme de question, le but n’était pas vraiment d’y répondre ».

L’étudiante reste circonspecte face à cette réponse : « Mais quel est donc le sens de votre titre ? Qui sont les ‘nous’ détestés ? Qui sont les ‘ils’ détestants ? ». La réalisatrice répond d’un ton vague : « Il n’y a personne de visé directement, ce nom ne veut rien dire en soi, c’est plus une introduction à des témoignages sur le racisme entre la France et certaines populations ».

Si le nom du film ne « veut rien dire », il porte malgré lui l’idée d’un clivage profond entre des victimes du racisme et des personnes, les Français, qui les haïraient. Devant Amelle Chahbi, il y a un auditoire principalement composé de collégiens d’origine magrébine « Qui va souvent au Bled (dans leur pays d’origine ndlr) parmi vous ? » copine-t-elle. La comédienne n’hésite pas à leur lancer « Vous devez réussir dans la vie ! faites des études, réussissez, montrez-LEUR que vous pouvez y arriver ». Les jeunes adolescents rigolent, et semblent apprécier le discours de l’humoriste. Pourtant, c’est bien un message victimiste qui leur est porté. L’idée qu’ils seraient, du fait du racisme existant, considérés comme moins capables que les autres, par les autres. Mais qui sont ces « autres » ? Probablement la société française, bien qu’elle s’abstienne de le souligner.

« Je ne suis pas une politicienne vous savez, je suis juste une humoriste » confie finalement Amelle face à l’avalanche de questions d’aspects politiques auxquelles elle ne parvient pas à répondre : « Je ne sais pas vous répondre » soupire-t-elle à nouveau.

Peut-on vraiment faire un documentaire sur le racisme sans comprendre le racisme ?
C’est bien ce que semble confirmer l’ambiguïté du discours de la comédienne et de l’amateurisme qui en ressort. « À travers ce film, j’ai voulu, par l’humour, faire passer un message ».

Il est certain que d’Amelle Chahbi transpire la comédie. La salle de conférence a plus des airs de spectacle qu’autre chose « Vous savez, moi mon mari il est camerounais, catholique et métisse. Avec lui, j’ai tout pris ! » lance-t-elle d’un ton léger.
Pourtant le fond de son discours est lourd d’importance. En abordant la question de l’affaire Théo, liée à une grave bavure policière, elle dit comprendre la haine de ceux qui ont manifesté avec violence à Paris en février dernier. « Si le procès Théo n’est pas correctement jugé, les jeunes de cité vont à nouveau tout casser, et je les comprendrais, d’ailleurs je ne devrais pas dire ça, mais à votre place j’aurais envie de tout casser aussi ».

Un message clair que l’enseignante des collégiens n’a pas tardé à contredire « vous ne pouvez pas dire ça ». Des maladresses qui viennent malheureusement desservir la critique d’un sujet, pourtant très sérieux.

Simon Wohlfahrt.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s